Spider-Man : New Generation

Peter Parker (26 ans au compteur) est le seul Spider-Man. Il a sauvé plein de fois New-York et là il recommence… juste après avoir promis au jeune Miles Morales, lui aussi mordu par une araignée radioactive, de lui apprendre à être Spider-Man.

Mauvaise idée, cette promesse : Le Caïd tue Peter Parker…

… sauf qu’une porte entre univers est ouverte et bientôt, Spider-Gwen, Peni Parker, Spider-Man Noir, Peter Parker (36 ans) et Peter Porker (alias Spider-Ham) apparaissent, elleux aussi seul Spider-héros… de leur univers.
Des Choses se passent.

CE FILM EST SUPER BON.
Howard Tayler, auteur de Schlock Mercenary*, l’exprime avec excellence :

Spider-Man : New Generation nous montre ce que peut être un film de comic-book. Il démontre également la différence. Un film de super-héros peut se baser sur des histoires décrites dans les comics, mais un film de comic-book va raconter son histoire de la même manière qu’un comic-book le fait, en usant d’outils que les films n’utilisent pas souvent.

Voilà, ce film, c’est un comic-book qui a été animé. « Tout simplement. » Je mets des guillemets parce que l’animation a forcément été complexe… surtout à ce niveau où différents styles graphiques se côtoient harmonieusement. Un personnage manga, un autre en noir et blanc, un cartoonesque, les autres animés, des artefacts (voulus !) qui mêlent allégrement street-art, pop-art, cubisme, collages… Tout ça d’une fluidité extraordinaire.
L’utilisation récurrente d’informations typiques de la BD : onomatopées à l’écran (« thwip »), petits traits indiquant un impact…

Deux bémols toutefois : j’ai souvent, très souvent vu des flous en premier plan faisant penser à de la 3d. Sauf que non, c’était bien une séance 2d… Ce manque de netteté est un peu dommage.
Le second, c’est le titre français. L’original (Into the Spider-verse) implique les variantes de Spidey que l’on voit en action. Le titre français se contente de la transmission du costume entre Peter Parker et Miles Morales.

La VF se tient bien, mais je trouve inutile de mettre en avant les voix de Giroud et Kimpembe (qui jouent respectivement le Bouffon Vert et le Scorpion, qui sont au final très secondaires) et ne pas avoir d’autres acteurs connus alors que la distrib’ originale déboîte (au hasard Mahershala Ali pour jouer l’oncle Aaron quoi). Adrien Antoine en Peter Parker ça aurait été top.

Il y a une scène post-générique, et je ne sais pas vraiment quoi en penser… Quant à la scène de milieu de générique, je n’ai jamais vu une salle se tenir aussi tranquille à cette occasion…

Bref, c’est très très bon.


*faudra que j’en parle, c’est juste un des meilleurs webcomics jamais paru (je compte également Sinfest, Questionable Content, Strong Female Protagonist et XKCD dans cette catégorie.)

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.