RPGaDay 2018, semaine 2

Seconde semaine du RPGaDay 2018 ; thématique : décrire.

6. De quelle façon les joueurs peuvent-ils aider à rendre un monde plus vivant ?

En « prenant en main la narration. » Dit comme ça, c’est un peu abscons,mais ça revient à les laisser nommer des PNJs, des lieux, voire décider de la date (si celle-ci n’a pas d’importance)… Voire de créer certains événements historiques, aussi bien du BG de l’univers que de celui des personnages des autres joueuses…

En fait, « partager la narration », est-ce que ça ne reviendrait pas tout simplement à laisser une part de la construction du monde aux joueuses ?

7. De quelle façon un MJ peut-il rendre les enjeux plus importants ?

J’oscille entre « HOULALALALA » et « bwarf, basique ». Les deux, en fait : se servir de l’historique des personnages et relier la partie à celui-ci, en particulier en jouant sur la fibre familiale. Mais il faut aussi que les joueuses laissent la place à ces enjeux…

J’ai eu une joueuse qui avait un p’tit vieux à Zombies qui ne s’est pas remis du meurtre de sa petite-fille…

Bref, mettre les personnages dedans jusqu’au cou n’est pas simple. Mais quand ça fonctionne c’est gratifiant.

8. Comment faire pour attirer plus de joueurs dans le hobby ?

En faisant jouer ! Dans les boutiques, les conventions (j’ai vu des MJ volontaires dans une convention refuser d’avoir des joueuses débutantes !)

Mais aussi en adoptant un comportement civilisé : ne pas puer, ne pas mépriser les autres pour raison de débutance / port d’ovaires / différence de sexualité / délit de sale gueule (choix cumulables), expliquer gentiment ce que c’est que le jeu de rôles…

9. De quelle façon un jeu vous a-t-il surpris ?

Miles Christi m’a complètement eu par surprise, mais je soupçonne la table d’être coupable ! C’est surtout la phase finale, celle de confession de ses péchés et de délation de ceux des autres qui me faisaient peur. Et en fait ça c’est tellement bien passé… Mais bon, tout était complètement fou pendant cette partie – la playlist, prévue pour l’ambiance mais en lecture aléatoire, nous sortait des morceaux parfaitement adaptés à la scène en cours.

10. De quelle façon ce hobby vous a-t-il changé ?

Mmmmh… Il y a de quoi répondre façon « Moi, rôliste… » (ce que je n’ai pas été fichu de faire).
Ma relation avec les mathématiques, pendant ma scolarité, a été basée sur le conflit et l’auto dénigrement (« j’aime pas ça et je suis nul »)… même si je m’en suis toujours tiré avec à peu près la moyenne, histoire de sauver l’honneur, m’voyez.
Et puis là, d’un seul coup, les statistiques et probabilités ont pris du sens et une utilité. Ceci dit, j’ai depuis compris la différence entre les deux…

Les probabilités sont avec toi.
Les statistiques te chient à la gueule.

Mon rapport à l’Histoire s’est également un peu amélioré. Un peu seulement ; les grands événements m’ennuient toujours autant. C’est la « petite » histoire qui m’intéresse, comment vivaient les gens « à l’époque » qui me fait vibrer. Maintenant, ça me donne des idées pour colorer un univers et lui donner de l’épaisseur…

11. Le nom le plus fou de personnage que vous ayez vu ?

HOULALALALA.
En ce moment, j’ai Raynald et son golem Rocklhor. J’ai croisé le troll Ourmonga. J’ai commis le démon Oscar Hamel à INS, le nain Uther Terlock (mais jamais joué…), la momie (PNJ) Amentonphis à Zombies (recensé chez Saladdin !)… J’en oublie certainement.

Après, je suis amoureux des calembours, donc fatalement je suis client de ce genre de noms…

12. Le concept le plus fou de personnage que vous ayez vu ?

J’ai (peu) joué un gobelin de niveau épique à RoleMaster… Gobelin niveau 25, avec des niveaux de combattants, de pisteur (mix rôdeur / roublard, de mémoire), sans profession (oui, la classe « sans profession existe à RM…), prêtre et puis magicien (quand il a commencé à prendre du galon de prêtre sans avoir de sorts, ça a commencé à sentir très mauvais pour lui…)
Je me souviens avoir été tanné pour faire jouer une nécromancienne dompteuse de tigres fantômes à DD3.
Le moine hellokittyste à Tigres Volants marque quand même pas mal de points – surtout s’agissant d’un Rowaan, donc humain mutant à tête de chien (en l’occurrence un molosse du Tibet).
J’avais aussi ce projet de perso d’INS wedding planner, démon de Kobal (prince de l’humour noir), travaillant avec son frère jumeau traiteur, démon d’Haagenti (prince de la groumandise)…


C’est une idée de Casting Shadows.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités
Cet article, publié dans Élucubration, Jeuderôlogie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour RPGaDay 2018, semaine 2

  1. Rah encore raté le RPG DAY pas facile de tout suivre avec un bibou. Comme d’habitude un chouette article peut être participerais je l’année prochaine^^

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.