Sense8

Ils sont huit, ne se connaissent pas et rêvent du suicide d’une femme… avant de se retrouver dans les perceptions les uns des autres.

Un nouveau monde s’ouvre à eux qui partagent leurs pensées comme ils ne les ont jamais partagées avec qui que ce soit auparavant. Ils sont des sensates… et pas seuls.

J’ai mis loooooooongtemps avant de regarder cette série. Parce que je voulais en voir d’autres, que ça ne pressait pas…

Et ben j’ai eu tort.

Primo, c’est hyper bien réalisé. Filmé sur place (Mexique, USA, Europe, Inde, Corée, Kenya, …), une réalisation partagée et pourtant très réussie et cohérente, une bande-son nickel-chrome…

Mais la réal’, bon sang, la réal ! Les personnages se croisent et se décroisent dans le même travelling. Les scripts ont fait un boulot complètement barge ; les scènes de combat sont lisibles alors que le nombre de personnages passe de un à quatre voire huit + les opposants… et ça reste fluide, lisible, cohérent, prenant.

Les acteurs font un super boulot. J’ai été très surpris de voir Freema Agyeman, déjà croisée dans son rôle de Martha, compagnon du Dixième Docteur (et un des compagnons que j’ai préféré).

Bon, au regard des créatrices, les sœurs Wachowski qui ont d’abord été les frères Wachowski, le côté très LGBT+ friendly n’est pas surprenant. Faut pas avoir froid aux yeux, d’ailleurs, parce que quand ça sexe, ça déconne pas – surtout quand les sensats se rejoignent par la pensée. Hop, on s’retrouve à huit, plus lae partenaire présente… Tous à poil et on s’caresse.

Et ben c’est super. Parce que le transexualisme de Nomi, l’homosexualité révélée de Lito sont autant de ressorts scénaristiques (quasi toute la saison 1 pour Nomi. BIM.).. et c’est crédible et prenant.

Sans compter sur l’intrigue « conspiration » qui fait que les héros sont poursuivis. En tout, ça fait une dizaine d’arches scénaristiques qui semblent se rejoindre doucement… Un régal.

J’attends l’épisode final avec impatience ; le cliffhanger de la s2 est un des meilleurs que j’aie jamais vu.

Sense8, c’est léger du slip, pose des questions sur ce qu’est l’identité d’un individu, possède une beauté formelle absolument époustouflante, des acteurs inattendus (Sylvester McCoy alias The Fourth Doctor !)… Bref, c’est que du bon.

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Sense8

  1. corben dit :

    tout pareil ! c’est une excellente série !! le scénar, musique, acteur, tout.
    bon, j’ai quand même préférée la saison un à la deux, mais elle reste excellente quand même. par contre pour la troisième, c’est mal barré, ou c’est un coup de com’

    • Cousin Nalesk dit :

      La troisième saison sera un épisode de 2 heures. C’est confirmé par Netflix.
      Lana Wachowski écrit quand même le scénario d’une troisième saison, des fois que.

  2. J’adore cette série. D’ailleurs la première scene donne le ton : dans cette série vous verrez des choses qu’on ne montre jamais. Quelle claque visuel un vrai renouvellement en sus sur le langage du cinéma. Bref c’est trop trop bien

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s