Wonder Woman

Diana Prince, pilier féminin du DCverse (les deux autres étant Superman et Batman).
Dans Batman Vs Superman, elle a fait une entrée remarquée. Nous avons ici ce qui sera le plus proche d’un film d’origines.

Dans BvS, Diana Prince suscite l’intérêt de Bruce Wayne à cause d’une phot d’elle pendant la guerre de 14-18. Wonder Woman s’ouvre sur un véhicule appartenant à Wayne Enterprises entrant pour faire une livraison au musée du Louvre, une mallette destinée à Diana Prince… Avec l’original de la photo et un mot de Brucie : « j’ai eu du mal à la trouver ; j’aimerais sincèrement connaître votre histoire. »

Flashback.

Et ben prends toi du flashback dans la gueule : le film sert à raconter l’histoire de cette photo. Et cette histoire, c’est celle de Diana Prince(sse de Thémyscira) qui permet à l’Armistice de 1918 d’être signé… parce qu’en fait c’est Arès qui est derrière tout ça et que les Amazones ont été crééés pour lui poutrer la tronche une bonne fois pour toute.

Wonder Woman est pas là que pour être ici et elle va mettre des PAINS et protéger l’Humanité ÉPICÉTOU.

Ahem.

Les couleurs sont… Pfff. Toute la partie sur Thémyscira est vibrante de couleurs : c’est un îlot de paradis dans la Méditerranée, quoi. Une fois dehors, les couleurs sont  désaturées. On est dans un Londres pollué, les tranchées de la Grande Guerre, la Belgique envahie, bref c’est pas fun. Du tout. Les deux scènes du Louvre sont plus neutres.
Je n’ai pas accroché au parti pris de Patty Jenkins de filmer les moments d’actions intenses au ralenti – c’est peut être l’influence de Zack Snyder (qui est à la production… Même s’il a abandonné la fin de la réal de Justice League à Joss Whedon pour raisons personnelles, il reste quand même ce qu’il y a de plus proche d’un showrunner pour le DCCU). Si pour un film comme 300 ça fonctionne super bien, l’approche « on met des châtaignes supersoniques » développée dans Man of Steel et BvS fonctionne hyper bien avec des personnages surhumains. Les ralentis artistiques, avec des personnages humains, ça met l’accent sur leurs capacités qui sont au-delà du normal. Les sup-héros, on SAIT qu’il sont (loin) au-dessus. Les scènes d’action sont du coup hyper lisibles et c’est cool. Je n’ai pas remarqué de shaky-cam intempestive, ça me va. La réalisation est bien, hein, ; c’est juste que je n’ai pas accroché à tout. Pure question esthétique.

Bon, par contre, histoire de changer les Lois de la Physique subissent des outrages réguliers. Dans certains cas (le bouclier face à la mitrailleuse), se dire « du stuff forgé par Héphaëstos, c’est ben costaud quand même » permet à la supsension d’incrédulité de prendre un peu de repos. La plaque d’immatriculation française avec deux lettres, trois chiffres, trois lettres, par contre, ça m’a piqué. Remarque pertinente d’un pote : autant il est interdit de représenter une plaque qui existe.

Je me suis pris un Fusil de Tchekhov (ou plutôt une Compétence d’icelui) en pleine poire et je l’ai pas vu venir. C’est une jolie preuve d’un peu plus de subtilité qu’à l’accoutumée dans ce genre de film (coucou Ant-Man et ton tank porte-clés)…

L’ensemble du casting fait un bon travail… mais Gal Gadot porte tout le film. Et pis super bien et sans effort, hop hop, comme elle fait ses cascades. Ceci dit, elle a l’habitude de l’action, elle a fait deux ans dans l’armée israëlienne… et a joué dans Fast and Furious 4, 5, 6 et 7 (je n’en ai vu aucun). Son accent est typique « Méditerranée » et peut donc passer pour vaguement grec…
ET BON SANG MAIS QU’EST-CE QUE CETTE FEMME EST BELLE ! Elle a un sourire mais tellement beau crénom de d’là ! Un regard à vendre, à hypothéquer et mettre au crédit municipal son âme !

Ahem.

Bon, elle m’avait déjà pas mal fracturé les rétines dans BvS… Mais là… Pfiou.

Les costumes sont beaux ; ceux des amazones, si on n’y prête pas attention, font vaguement référence à la mythologie en leur donnant un sein plus couvert que l’autre. Mais ça serait cool d’arrêter avec les armures-bustiers : ce type de pseudo-protection permet en fait de tuer plus facilement la porteuse (en dirigeant les coups vers le haut de la poitrine, qui est découvert, ou bien en fracturant directement le sternum)… Du coup autant le bouclier il est tip-top, l’armure avec l’aigle, beeeeeeeeen…

Le sous-texte féministe est présent mais retient un peu ses coups : Diana se considère en tous points l’égale des hommes et ne voit pas pourquoi elle ne ferait pas ce qu’elle veut une fois lâchée sur Terre… Et c’est, une fois de plus, bien bien cool. Pour être exact, elle met des pains pendant que les bonshommes regardent en faisant « oh… ah… » (enfin, à peu près). Autre truc sympa : aucun camp de la Grande Guerre n’est représentée comme étant bon ou mauvais, seulement humain. Et manipulé par Arès. D’ailleurs je me suis fait avoir par la révélation de l’identité de celui-ci…

Bref, j’ai vachté apprécié Wonder Woman. Je n’ai pas eu le sentiment qu’il y avait des scènes coupées et pour l’instant, dans le DCCU, à part Man of Steel, c’est une exception. J’adhère.

Du coup, il va y avoir beaucoup d’attentes pour Justice League. BvS a souffert de ses coupes mais ses thématiques sont hyper puissantes ; Wonder Woman est beaucoup plus restreint dans son approche mais est très focalisé. Justice League, d’une manière ou d’une autre, souffrira du passage de témoin à Joss Whedon qui doit faire des reshoots… Bon, si ce sont des scènes de dialogues, ça devrait bien se passer.
Devrait.

Tiengs, sur le sujet, j’aimerais partager deux vidéos. La première concerne Arès, Grand Méchant du film : C’est Une Autre Histoire : GUERRE ET LOOSE – Arès, le reloooking mythologique de Manon Bril. La seconde, c’est une des Chroniques de Vesper : Wonder Woman et la mythologie. On se sent moins ignorant après, c’est bien. 🙂

 

« Diana ! Bouclier ! » *boïng* *CRONK*

Enregistrer

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Wonder Woman

  1. Corben dit :

    Me tente bien celui là, j’ai adoré son apparition dans BvS, et j’aime beaucoup le thème de WW.

    Et je te rejoint, la vachette !!! Cette femme est d’un charme inféniable

  2. Fabien dit :

    Vu.
    Adoré.
    Alors revu avec un pote.
    Qui a adoré.
    Etc…

    • Cousin Nalesk dit :

      Je songe à retourner le voir pour re-juger la réalisation (et les petits détails). Le scénario, les effets spéciaux, les actrices et -teurs, ça sera moins important.

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s