Beauty and the Beast

Remake en live-action du dessin-animé à peine connu du tout de Disney.

À la base, je ne suis pas fan des Disney Classiques (exception faite de Mary Poppins et Alice au Pays des Merveilles). Alors une adaptation live-action… Houlà.

Certes, je partais avec un a priori négatif.
Et je peux dire que je n’ai pas été déçu.

J’ai souffert. La technique, putain, mais, putain ! Un budget pareil et se vautrer comme ça !
Le village, inspiré de Conques, est en carton-pâte à l’intérieur d’un studio. Le château s’en sort mieux, mais même les décors numériques sont moyens. Et au moindre mouvement de caméra, ça devient la catastrophe. Sérieusement, filmer dans un trou paumé en France ou un même quelque part en Serbie, ça aurait coûté pas tellement plus cher et ça passait mieux.
Le son est mixé à la hache et le texte des chansons est souvent juste incompréhensible. Le volume sonore, par contre, je blâme ma salle (BLAM).
Et la réalisation… In-si-pide. N’importe quel tâcheron aurait obtenu la même chose… En même temps, en copiant le dessin animé, il n’y a pas de grand risque.

Et puis il y a des détails… Cons. Durant un ajout, la Bête emmène Belle à Paris, où elle est née. Et là il demande ce qu’elle veut voir, qu’il adore Notre Dame et les Champs Élysées.

Les. Champs. Élysées.

C’est simple, ça m’a tellement scié que j’ai à peine remarqué, dans la même scène, le jouet en plastique de bébé Belle.

Un jouet.
En.
Plastique.

Je… Pffffffff.

Bon, au moins, les acteurs ne s’en sortent pas trop mal. Luke Evans est haïssable à souhait en Gaston narcissique et égocentré. Sir Ian McKellen en Big Ben est absolument parfait, comme d’hab, oui je suis un FBDM du monsieur ; Ewan Mc Gregor a un accent français… hasardeux mais ça lui donne un charme fou.
Emma Watson… Disons qu’elle fera certainement mieux dans d’autres films. Elle s’en sort bien au chant, c’est un bon point.

Restez-en au dessin animé. Il conserve la puissance technique de ses innovations.

(pas merci aux deux pipelettes qui ont TOUT commenté derrière moi. Au moins je ne distinguais pas ce qu’elles disaient…)

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Beauty and the Beast

  1. Ping : Kong: Skull Island | Élucubrations ursidées

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s