Rogue One: A Star Wars Story

Star Wars, épisode III½ ou  IV bémol, ou comment les plans de l’Étoile Noire ont été dérobés.

Oooookaaaayyyyy…

Techniquement, irréprochable. Des effets spéciaux tant numériques que pratiques, même si très très très numériques, des acteurs qui font un très chouette boulot, une musique nickel chrome (et c’est LE point sur lequel j’attendais ce film)… Donc ça c’est bien.
Des efforts énormes ont été faits pour le casting afin de trouver des acteurs et actrices ressemblant à ceux de 77. (EDIT 27/12/16 : nope, seulement des effets spéciaux plaqués sur des actrices/teurs qui ont fait une motion capture. Bon, ça fonctionne quand même pas mal)

Les personnages sont bien écrits, même si la confiance que Cassian accorde à Jyn est un peu soudaine… K-2SO est absolument parfait de pince-sans-rire. Ça fonctionne. Même Vader se permet une vanne bien sentie et qu’on ne voit vraiment pas venir… Et ce d’autant plus que c’est quand même l’un des personnages le plus sérieux de la Trilogie.

Les références à la Saga sont nombreuses, j’ai trouvé presque trop. Ceci dit, il y en a une qui a failli me déclencher un fou rire… Le côté fanservice est très prononcé, notamment dans les rappels à l’épisode IV – même si la fin, située juste avant l’assaut du Tantive IV, donc quelques minutes avant le début d’A New Hope.

L’ambiance du film est sombre et grave, au même niveau que The Empire Strikes Back. La lutte est âpre et difficile, mais l’espoir est là.

Un bon film comme ça ça m’a remonté le moral dites-donc.
Ya vraiment du lourd qui sort en cette fin d’année ; Passengers a intérêt à assurer grave…

Ah, et puis les Stormtroopers ne visent pas si mal.
Voire franchement bien.

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Rogue One: A Star Wars Story

  1. Corben dit :

    j’etai sceptique, je voulais pas y aller, mais les critique qui en ressorte eh bien… j’y vais lundi !!!

  2. Fabien dit :

    Vu. Adoré.
    C’était pourtant pas gagné mais ils ont sortis une botte secrète à laquelle je ne peux pas résister: un univers approfondi et cohérent, avec une vision à la Battlestar galactica 2004.
    Alors non, je ne vais pas spoiler le scénar; même si on est en terrain connu, le film ose beaucoup de trucs qui s’adressent au spectateur lambda de 2016, et que l’on n’est plus sur la vague du « flower power ». Sur le coup, j’en suis presque déçu que les morts ne soient pas découpés en petits bouts, car il y a des explosions dans tous les sens mais le côté « je tranche avec l’aspect superficiel et mièvre des quatre dernier opus » était souhaité, imploré même et j’ai donc passé la scéance à connaître des moments jubilitoires parce que le film gadget fan-service on fait du fric, met toutes les générations de fans d’accord: c’est un put*in de bon Star Wars.
    J’attends rien du 8, et pas de Rogue one2, mais les prochains spin off seront à surveiller si ils sont tous de ce niveau.
    Ca me réconcilie presque avec la licence tiens!

  3. Ping : Quelques Minutes Après Minuit / A Monster Calls | Élucubrations ursidées

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s