Compte-rendu de partie : Cœur de Dréanne ép 3

Rédigé dans les 72 heures après la partie. Mais bon, j’ai des flous quand même…

Je copie ici le CR que j’ai déjà fait sur Crysalys.fr (enfin surtout le forum) – parce que bon, la flemme. Il se concentre sur l’action. Je ne saurais trop vous recommander de faire un tour sur le site pour un peu plus de contexte


Pour cette partie, toute l’équipe est présente. Joie !
Grosse part d’enquête dans la partie, sur trois fronts différents (voire quatre). Du coup, mes souvenirs sont flous, alors même que la partie date du 22/10 et que j’ai commencé le lendemain à taper ce CR… Le problème étant au niveau de la composition des sous-groupes. J’espère que mes joueuses me corrigeront !


Sombres Cristaux – Épisode Trois

Monnaie, monnaie, (fausse) monnaie

Nous reprenons plus tard, temps durant lequel notre fine équipe aura pris le temps d’affiner certaines de leurs compétences… ou d’élargir leurs horizons, notamment en matière de Sémantiques (le groupe connaît désormais toutes les Arcanes sauf la Divination ; ceci devrait évoluer d’ailleurs assez vite..)
Symus prend contact avec la police locale, histoire d’être bien. Zorina bosse à droite à gauche, faisant la petite main à proximité du port fluvial et dans des affaires légales ou para-légales. K’lamy et Erkatul laissent traîner leurs oreilles un peu partout, plus particulièrement elle dans la ville et lui sur le Second Marché, notamment pour en savoir plus sur Mardekanne. Le Jarnade, soit dit en passant, étend soigneusement sa garde-robe : ce n’est pas parce qu’on est au service d’un ordre paramilitaire qu’on ne doit pas être Classe. Kyriliel rend quelques visites de courtoisie à des connaissances familiales* ; Kopynard passe (beaucoup) de temps à la forge de la Rose d’Améthyste pour apprendre les rudiments de la ferronnerie mais également pour fabriquer des munitions pour K’lamy (qu’il confiera à Kyriliel pour qu’elle les améliore en leur donnant une forme de billes.)

Et au bout de trois semaines, Erkatul est contacté par un certain Edmonton, Serlien Artinite prêteur sur gages le jour et usurier la nuit… Celui-ci, cordial et prévenant (si si), lui confie autour d’une tasse de thé son tourment : on lui a fait un paiement à l’aide de pièces ostensiblement modifiées par Sémantiques, le caractéristique et évident frémissement du Krysme polluant ces dernières – quoi que très légèrement. Ceci est bien entendu inacceptable, sur tous les plans : pour l’économie d’une part, mais également pour sa propre réputation… face à une délit magique, il se tourne vers la Rose d’Améthyste ; mais en échange de la discrétion des opérations, il propose à Erkatul d’être introduit auprès de la famille DeTryonne… Perspective fort intéressante pour notre trouble personnage : il s’agit d’une des plus puissantes familles du Conseil des Patriarches, des marchands réputés mais également LA Famille qui contrôle la majorité du Second Marché dans le Sud du Nédyr… Edmonton, en fin d’entretien, lâchera que c’est la Compagnie du Bras Ardent qui lui a fait ce versement. Il confiera à Erkatul la bourse en question, au sein de laquelle se trouvent une demi-douzaine de pierres précieuses et semi-précieuse, dont un magnifique rubis presque aussi gros qu’un poing minérien.

Une fois en possession de ces informations, l’équipe ouvre l’enquête… Non sans vérifier l’essentiel : ont-ils des pièces vérolées ?
Une fois la vérification effectuée, un feulement de rage se fait entendre : K’lamy est lésée (et elle est la seule de l’équipe dans ce cas). Cela ne se passera pas comme ça et elle leur fera la peau…

Symus et Kyriliel vont vérifier auprès de l’antenne locale de la Guilde des Mercenaires le dossier du Bras Ardent ; Erkatul et Zoryna sur le Second Marché, elle pour être embauchée par eux et lui pour les embaucher : bref, pour savoir où ils sont. K’lamy déterre les dossiers nerveusement des sémanticiens enregistrés et Kopynard les épluche – la différence d’échelle entre lui et les dossiers rendant la lecture difficile, il sera coincé tout l’après-midi, une bonne partie de la soirée et le matin suivant… Il obtiendra le nom des six sémanticiens de la compagnie, ainsi que la description du nexus de quatre d’entre eux ; sa vie de mercenaire lui permet d’en déduire la taille approximative de la compagnie
Le Sunérien et l’Ulérielle apprennent que le Bras Ardent est dirigé par la Sunérienne Ymelda Zornvyr, que la compagnie compte une soixantaine de membres dont six praticiens du Grand Art… Le secrétaire de la Guilde des Mercenaires les assure d’ailleurs de la pleine et entière coopération de ses services – et très vite, ils repartent avec un dossier sous le bras…
Erkatul n’apprend rien de particulier, sinon que ses contacts n’ont pas entendu parler d’eux plus que ça. Zorina, elle… est « légèrement » distraite par une fort sympathique serveuse avec qui elle passera la nuit…
K’lamy, quant à elle, sortira de la ville pour rejoindre un coin un peu calme où elle appellera des esprits mineurs, des nains, pour leur demander s’ils savent quelque chose à propos d’un sémanticien qui trafiquerait des métaux en général et de la monnaie en particulier… Les petits barbus partageront son indignation et feront en sorte de se renseigner – ils lui donnent rendez-vous le lendemain soir.

Le lendemain matin, au petit-déjeuner, Kyriliel, Zorina et Symus réalisent en même temps un détail : outre de la monnaie légèrement krysmatique, la bourse contenait des pierres précieuses… et Mardekanne est un minéralogiste reconnu. Une analyse sémantique révèlera que ces pierres possèdent une structure cristalline absolument parfaite et sont exemptes de défaut… ce qui est tout sauf normal, surtout pour des cailloux de ce volume (tout ça pendant que Kopynard continue à éplucher les dossiers de la Rose d’Améthyste). Dès que le Fenrige a fini ses recherches – il obtiendra les noms des six magiciens mercenaires et la description du nexus de quatre d’entre eux – Kyriliel part en sa compagnie pour poser aller à la pêche aux renseignements auprès du maire de Jamarys (qui, bien entendu est un aussi un commerçant) qui les reçoit dans son bureau – le meuble lui même mesurant pas loin de cinq mètres de large. Le Bras Ardent n’est pas un nom qui lui rappelle quelque chose, mais il a « une petite sauterie » de prévue ce soir, il posera des questions… K’lamy et Symus vont eux interroger un joaillier qui est vivement intéressé par des pierres aussi belles : leur origine (naturelle ou synthétique) importe peu, leur valeur marchande est stratosphérique et, une fois les gemmes montées, cette dernière sera vigoureusement factorisée. Il pense que ce sont des pierres synthétiques et que celui qui les a fabriquées est un génie… Ils iront également voir un alchimiste, qui en récupère une pour l’étudier, non sans laisser un reçu. Il a besoin d’un peu de temps pour les analyses et « fera en sorte de l’abîmer le moins possible ».
Zorina et Erkatul écument le Second Marché… Elle fera la rencontre d’un groupe de mercenaires arrivés en fin de mission et en train de fêter ça joyeusement : l’Ordre des Tyriens**. La discussion – et l’alcool – aidant, ils lui donnent quelques infos précieuses : sur six groupes de combat, il est connu que trois restent dans la vallée du Duyrne et les autres se baladent. Généralement, un du côté de la frontière nord du Pral, un autre plutôt au sud, même si la création du Jacuzzi à l’embouchure de la Brolyne a un peu calmé le coin. Le dernier est en vadrouille un peu n’importe où…

Impossible de me rappeler comment ils ont obtenu le nom de l’auberge où le Bras Ardent a ses habitudes en ville ; toujours est-il que le groupe est mis sur la voie de l’Auberge des Trois Poulets**.
Nos héros se préparent, au cas où : Kyriliel met en conserve un contresort générique ; K’lamy met tout le monde en réseau télépathique, Erkatul charge son arbalète… Et ils entrent les uns après les autres, qui allant dans un coin, qui s’installant en mezzanine, qui au bar, qui directement à côté des dix bourrins recherchés (cinq Sunériens, quatre Minériens, un Artinite en bout de table), bourrins disposant d’une confortable zone de neutralité autour d’eux…

Symus pose quelques questions et… un bourre-pif part dans sa mâchoire. Il encaisse sans broncher et là commencent les ennuis… L’Artinite fouille immédiatement dans son sac et commence ce qui ressemble à une prière, deux Minériens se précipitent sur Zorina qui a déjà ses lames en main, les deux Serliens restants se débattant entre le mur et la table ; trois bleus se dirigent vers Kopynard qui a donné du mou à la chaîne de son marteau et leurs deux derniers copains vont s’occuper du cas Symus.
Erkatul met l’Artinite en joue, tire… et lui transperce un œil et le cerveau. Le mercenaire minérien juste à côté se précipite pour continuer l’œuvre de son copain rougeaud : K’lamy lui colle une bille de fronde dans le bras, il s’en sortira avec un hématome respectable.
Pour ce qui est de l’échange de baffes, Zorina ouvre l’arcade sourcilière d’un gars, Symus et son adversaire se testent plus qu’autre chose. Kopynard fait reculer son premier adversaire… Deuxième assaut, Zorina ouvre la carotide d’un gars et se fait offrir une nouvel orifice pulmonaire en même temps. Symus tient ses adversaires en respect, sans pour autant faire mieux que les blesser légèrement, Kopynard fauche ses trois gars (deux fois, parce que SBAM et Étincelle de Krysme et prend du love dans la tronche) : un mort, deux blessés graves. Erkatul finit de recharger et tire sur le minérien en train de terminer l’œuvre de l’Artinite : la fémorale percée, c’est pas terrible comme perspective de survie…
Kyriliel incante en toute urgence un sort de soin pour Zorina, qui pourra dès lors finir tranquillement ses gars… ou pas : le seul intact se rend. Symus embroche ouvre de part en part le crâne d’un de ses lointains cousins, dont le regard se révulsait, indiquant une très proche frénésie.
Le Minérien finit ses incantations au moment où Kyriliel use de son contresort : son Krysme est dissipé… Une forme fantômatique apparaît, écarte les bras et puis les rapproche : deux des trois Sunériens restants hurlent de douleur avant de devenir une masse de chair informe, fusionnant, évoluant en une masse grise qui finira par prendre l’aspect d’une statue de trois mètres de haut qui hurle sa rage dans le sinistre grincement de la pierre contre la pierre… Elle arme son poing en direction de Kopynard qui tente de lui briser le genou… En vain. Derrière, Symus est aux prises avec le dernier Sunérien et le finit. Erkatul tente, sait-on jamais, de faire tomber le lustre sur le monstre : il tire sur la manivelle qui va bien et touche : celle-ci fera descendre l’énorme roue sur le crâne du golem mais pas plus bas, le carreau empêchant le mécanisme de remplir son office.

K’lamy incante le plus vite possible ; Kopynard devra quand même encaisser un direct dans les côtes qui aplatira sa cottes de mailles en plus de lui filer un chouette bleu… Un Contrôle Spirituel plus tard et le golem de pierre se tient tranquille pour une destruction méthodique mais pressée…
Bilan du combat : sept morts, deux blessés en état critique pour cause d’artère sectionnée, un intact qui se rend.

Fin de la séance, mais pas du scénario… suite au prochain épisode.
* et un peu plus tard je réalise à quel point OH MON DIEU LES INTRIGUES SECONDAIRES. Nyark.
** là encore, « tu veux qu’ils s’appellent comment ? ». Oui, c’est un aveu de profit de mes joueuses†. Et ça donne systématiquement des résultats que je trouve savoureux.
† je mets directement au féminin, parce que.

C’était bien. La fin un peu rushée parce que j’avais un covoiturage qui devenait urgent… Même pas fini l’attribution des points d’expérience.

J’aime bien la tournure que prennent les choses et le fonctionnement de cette équipe – qui doit encore se mettre au point, mais ils sont volontaires et sur une bonne voie. La fluidité de la partie leur est importante et ça ça n’a pas de prix. Prochaine partie prévue en novembre – le laps de temps moyen entre deux parties va se faire fusiller. Déjà que huit mois ça l’avait sacrément baissé…

Publicités
Cet article, publié dans Jeuderôlogie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Compte-rendu de partie : Cœur de Dréanne ép 3

  1. Fabien dit :

    Love…

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s