Warcraft: Le Commencement

Le monde des orcs se meurt. Menés par le magicien Gul’Dan, ils prennent un portail magique qui les mène sur le verdoyant monde d’Azeroth. Leur conquête commence… et les locaux  humains, nains, elfes – ne se laisseront pas faire.

Warcraft est le film adapté de l’univers vidéoludique du même nom, développé par les RTS (trois épisodes, sans compter les extensions, en 1994, 1995 et 2002), le MMORPG (meuporg ?) World of Warcraft, le jeu de deckbuilding Hearthstone, le JCC du même nom ET le jeu d’aventures Warcraft: Lord of the Clans ; sans compter sur un gros paquet de romans. Un truc PAS CONNU quoi..
Le film reprend, grosso modo, l’histoire du tout premier RTS : les orcs envahissent Azeroth et les humains tentent de les repousser sans y arriver vraiment. Pas de grooosse surprise sur le pitch, d’autant plus que les péripéties (un chef orc qui n’aime pas la magie de son Grand Patron ; une demi-orc dont les loyautés vacillent) sont déjà posées dans les bandes-annonces… Bref, va falloir que le traitement soit bon ! Surtout que ça sent la trilogie à plein nez…

La réalisation a été confiée à Duncan Jones, qui nous avait auparavant livré le sympathique Source Code. Bref, ça sent le tâcheron… Et effectivement la réal ne casse pas trois pattes à un canard : c’est lisible, posé, je n’irai pas jusqu’à « scolaire » mais possède le mérite du consensus, donc ça passe. Vu en 2D, et je suppose que c’est tant mieux. Ça sent la conversion 3D à plein nez et à part pour les décors, je n’ai pas l’impression qu’il y ait matière à en mettre plein les yeux…

Ouais, les décors : c’est beau. Comme tous les effets spéciaux. On sent qu’ils ont repris l’univers tel que décrit dans WoW et de ce point de vue, le fanservice est hyper bien foutu. Pareil pour la magie : on sent qu’ils ont repris les visuels des sortilèges (ça claque, il faut bien l’avouer).

La musique est vachté bien et c’est pas anormal : Ramin Djawadi l’a signée. Il est légèrement le compositeur de Game of Thrones…

Bon, manque de bol, ma dernière incursion vidéoludique dans ce univers doit dater de début 1997.
Et ouais. Je n’ai jamais touché à WoW, ni Warcraft III, ni Hearthstone, ni le TCG.

Du coup, il reste l’histoire. Dont j’ai de vagues souvenirs (la Horde arrive, s’installe, poutre les humains, fin du 1 ; l’Alliance contre-attaque, repousse la Horde jusqu’au portail de Black Morass, le détruisent mais perdent beaucoup de monde dans la bataille, fin du 2.).
Alors forcément, grosse attente de ma part.

Je n’aurais pas dû.

Ce film obtient tout mon respect pour réussir un paradoxe auquel je ne m’attendais pas :

  1. me donner l’impression de fourmiller de scènes coupées et donc d’avoir un déroulement précipité ;
  2. être long et chiant.

Sérieusement, comment est-ce possible ? Je ne comprends pas.

Ajoutons à ça un casting un peu mou du genou, avec des gens plus ou moins connus mais plutôt moins que plus : Travis Fimmel tient un des premiers rôles, celui de Lothar : sa renommée est bâtie sur la série Vikings ; Dominic Cooper, le roi Llane, est plus connu pour avoir joué Howard Stark dans le MCU et Mehmed le « frère » ennemi de Dracula dans Dracula Untold ; Ben Foster, qui joue le Gardien Medivh, a été vu dans X-Men III dans le rôle de Warren « Angel » Worthington III et dans Six Feet Under ; Ruth Negga , la reine Taria,  joue dans Agents Of Shield (que je n’ai toujours pas vu) mais a aussi joué dans Misfits et là c’est la honte je ne l’ai pas reconnue…
J’ai eu l’impression qu’aucun d’entre eux n’était vraiment investi dans son rôle et qu’eux-mêmes avaient des doutes sur la qualité de l’ensemble.

Bon, pour Paula Patton, entre son maquillage vert et les prothèses dentaires, c’est sur que ça n’a pas dû être facile…  Mais c’est probablement elle qui s’en sort le mieux.

Les costumes sont fidèles à l’univers général et les accessoires aussi, c’est ainsi que l’épée du roi est un gros machin pas maniable mais probablement bardé de magie (pourquoi ne le voit-on pas ?)

Le meilleur moment a été l’utilisation d’un sort de métamorphose en mouton qui m’a fait rire… Pour la seule fois du film. D’un autre côté, un blockbuster qui se prend au sérieux, c’est peut être pas un mal non plus…
Un parallèle entre le coût du Fel, la magie utilisée par Gul’Dan, et celui des énergies fossiles est faisable mais n’est pas exploité alors que c’est le moteur des décisions du héros orc.

Bref, pour moi, c’est un gros bof. L’emballage est alléchant mais c’est ce qu’il y a de meilleur, car à l’intérieur c’est creux.

Publicités
Cet article, publié dans Images animées, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Warcraft: Le Commencement

  1. Corben dit :

    Je te rejoins sur ce coup là, je n’avais joué qu’un peu au warcraft I et un chouilla plus au II du coup je n’y connais rien à l’univers, mais je suis ressorti sur ma fin …

    Je l’ai trouvé un peu vide et que les acteur ce foulait pas, comme tu dit en fait.

    As tu vus le nouveau Alice ?

    • Cousin Nalesk dit :

      Alice, en gros fanboy des livres, j’ai envie de le voir. Mais j’ai été tellement déçu par le premier…
      Sachant que le premier Alice contenait déjà pas mal d’éléments issus de De L’Autre Côté du Miroir…
      Que les seules séances en VO sont à 22:30… Non, je n’irai pas. je vais l’attendre sur Netflix.

      • Corben dit :

        ^^

        j’ai gardé un meilleur souvenir du premier.. même si il y a de bon passage dans ce second opus, je m’y suis un peu ennuyé par moment, et pour info, je n’est jamais lu les livres, mais je devrais essayer, un jour.

      • Cousin Nalesk dit :

        Alice au Pays des Merveilles est le premier « vrai » livre que j’aie jamais lu. J’avais à peine six ans, marqué en quat’ de couv’ dès sept ans… Et paf, un petit garçon pas peu fier d’avoir vaincu un livre au-dessus de son niveau supposé.

        Un peu comme quand on tombe son premier dragon à Donj’.

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s