Salamander Tactique à bolter lourd

Oui, je sais, c’est pas ce qu’il y a de plus fluff. Un multifuseur, ça semble plus cohérent comme arme lourde, certes. Mais le mitraillage à courte portée est la seconde spécialité des forgerons de combat impériaux… Du coup, le bolter et ses variantes sont bienvenus…

Mais souris donc un peu !

Mais souris donc un peu !

J’ai commis l’erreur de peindre le bolter lourd « tout assemblé », à savoir le bras gauche collé dessus – les deux pièces ensemble. Du coup, les épaules sont pas au top et le paquetage dorsal est carrément haut… Au moins je n’ai pas eu l’idée saugrenue de tenter de le monter avec.
Surtout que le raccord était ténu… Pour le coup, j’ai béni mon liquid green stuff pas liquide. À noter qu’il se dilue quand même très bien à l’eau, ce qui permet de le travailler aisément…

Tac_HeavyB004

La petite rustine.

... Quoi, il vous faut vraiment une légende ?


Quoi, il vous faut vraiment une légende ?

De toute façon, tactiquement, un bolter lourd, c’est toujours utile. Ça peut ouvrir un véhicule léger, ça gère très bien l’infanterie ; au besoin tirer à CT 1 n’est pas trop génant grâce à ses trois pétrons…

 

Bref, 3 marius supplémentaires.

Total bloggé : 80 marius. Et c’est pas fini…

Son meillleur profil

Son meillleur profil

Publicités
Cet article, publié dans Peinturlure, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s