Star Wars Identities

Pour une fois, on an enfin en France (enfin, en région parisienne… mais c’est un autre débat) une expo liée à Star Wars qui est quand même un peu chiadée. J’y ai fait un tour en excellente compagnie. Que donne-ce ?L’idée de l’exposition est, au milieu de costumes, maquettes et dessins de concept, de révéler l’identité SWesque des visiteurs, identité construite puis découverte à l’aide d’un bracelet doté d’une puce RFID.

Ce qui est super cool, c’est tout ce qui est exposé : du matos utilisé pour et dans les films. Les maquettes de vaisseaux sont hallucinantes de détail, les costumes sont magnifiques et donnent envie de les porter, en plus de donner une idée très précise de la stature des acteurs et actrices (oui, il y a le costume de Slave Leïa et plusieurs de Padmé…). Sans compter sur la marionnette de Yoda – la vraie heing, celle d’Empire Strikes Back, avec sa moustache et les poils aux oreilles et les yeux de Jabba, très impressionnants.
Les illustrations de concept sont sympas comme tout et montrent ce à quoi on a échappé.

Mais là où le bât blesse – fort – c’est… l’interactivité de la chose. Si les audioguides fonctionnent bien, la version française est québécoise. Il paraît que Yoda en québecois, ça envoie du steak par troupeau de bœufs, j’ai préféré la version anglaise – enfin, américaine. Je ne dénigre pas le québécois, mais il y a des extraits audio des films, alors du coup… Sans compter sur les québécismes. Trop de distraction d’un coup.
L’interactivité, donc.

On construit une identité. C’est le thème central. On s’attend vraiment à avoir une révélation sur notre personnage, après la fin, une fois qu’on accepte les condition de Lucasfilms (en gros, céder intégralement le nom, l’historique et le look du personnage, sans contrepartie aucune), parce que si on le voit « exposé » dans la dernière salle, on n’en sait plus que via le net… On s’attend en particulier à savoir de quel Côté de la Force il se situe.
Ben non. Tous nos choix sont repris et assemblés. Si on veut être plus ou moins sensible à la Force, on l’est, si on veut basculer du Côté Obscur, on le fait aussi. Quand on prévoit de jouer un perso à une quelconque version jdr de Star Wars, c’est absolument génial. Niveau révélation…

Autre bémol : l’expo est mal agencée. Les flux ne sont pas gérés, alors qu’il y a un « départ » toutes les trente minutes. Pour faire les choix, il y a un certain nombre de bornes… et beaucoup de visiteurs. Du coup, on attend un temps certain pour utiliser les bornes, qui sont non pas au milieu du passage, mais sur le côté… Du coup ça coince et crée des attroupements, plutôt que d’avoir des files d’attente claires et précises. ON perd du temps inutilement et ça énerve.

Après, il y a la boutique de goodies. On a senti le réassort tardif, puisque des références étaient en rupture…

Sympa, mais il faut vraiment être très fan pour y aller.

Ah, autre chose : j’ai lu sur la Toile que la Cité du Cinéma était facile à trouver, que c’était bien indiqué.
Oui, deux cents mètres avant…

 

En attendant, un Jawa, un Wookiee ou un Ewok Jedi, ça fait peur.

Publicités
Cet article, publié dans Élucubration, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre avis ? Une réponse ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s